16 juillet 2017

Une année dans la presse

Voici les articles de presse faits à l'occasion du repas de fin d'année de l'association Ar Moutig qui a été riche en activités et récompenses:

 

Ar-Moutig. Initiatives et récompenses

Vendredi soir, les assistantes maternelles, issues de Lannilis et Tréglonou, adhérentes de l'association Ar-Moutig, se sont retrouvées pour un repas de clôture de l'année. Celle-ci a été riche en activités libres et en activités avec intervenantes, comme les ateliers de motricité, d'éveil musical et de langue des signes française, pour la communication avec les jeunes enfants.

http://www.letelegramme.fr

 

La langue des signes pour communiquer avec les bébés

Les ateliers en langue des signes mis en place par Ar Moutig à destination des tout-petits ont été récompensés par les Trophées vie locale du Crédit Agricole. L'association, qui rassemble des assistantes maternelles de Lannilis et de Tréglonou, cumule 2 300 € de prix pour continuer l'aventure.

http://www.ouest-france.fr

Merci au Télégramme et à Ouest-France pour ces articles.

 

Posté par calig à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 juin 2017

Trophées de la vie locale

Jeudi 15 juin, je suis allée avec Catherine à Landivisiau pour recevoir un joli prix, "Les trophées de la ville locale du Crédit Agricole"

Toutes les deux sur la scène pour la remise du Prix avec François Simon, président de caisse locale du Crédit Agricole de Lannilis.
Il y a un beau chèque mais aussi un magnifique trophée !

photo trophée du crédit agricole juin 2017-002(photo prise sur la page FB du Crédit Agricole du Finistère)

DSCF9600Nous avions déjà obtenu le premier prix au niveau local (300€) en mars dernier.

Ar Moutig a reçu ce prix pour son projet de la Langue des signes Française auprès des enfants lors des ateliers avec intervenant et voici une partie du discours écrit et dit par Catherine lors de la remise:

"La langue des signes ou le BB signe est un moyen de communiquer avec un enfant qui n’a pas encore acquis la parole parce qu’il est trop petit ou parce qu’il souffre d’un handicap. Nous voyons dans l’utilisation de cette langue un mode de communication très adapté à l’enfant afin qu’il puisse exprimer ses sentiments, envies ou besoins plus assurément qu’avec des babillages, cris, pleurs ou mimiques. Les enfants apprennent par le mimétisme, ils s’y essaient ! Faire diminuer la frustration de part et d’autre en communiquant mieux amène forcément à une plus grande assurance et une plus grande confiance. Le geste de la langue des signes est toujours lié à la parole et à l’expressivité du visage. L’acquisition du verbe par le geste accompagne l’arrivée de l’oralité et l’enrichit.

Le prix qui nous récompense aujourd’hui va nous permettre de poursuivre les ateliers, de nous équiper en littérature et en contenu pédagogiques."

 

Posté par calig à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,